Entretien avec Dieu


J'ai rêvé que j'avais un entretien avec Dieu.
  « Alors, tu aimerais avoir un entretien? » demanda Dieu.  
« Si vous avez le temps » que je lui ai répondu.  
Dieu sourit.  
« Mon temps est éternel; quelles questions as-tu en tête à me poser? »
« Qu'est-ce qui Vous surprend le plus au sujet de l'être humain?... »
Et Dieu répondit...  
« C'est que le genre humain s'inquiète au sujet du futur.
Ils ont oublié le présent, de telle sorte qu'ils ne vivent ni dans le présent ni dans le futur.  
« C'est qu'ils vivent comme s'ils ne mourront jamais,
et ils meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu. » 
« C'est qu'ils s'ennuient dans leur enfance.
Ils ont hâte de devenir grands et quand ils sont grands,
ils veulent redevenir jeunes de nouveau. » 
« C'est qu'ils perdent leur santé à vouloir gagner de l'argent puis,
perdent leur argent à vouloir retrouver la santé. » 
La main de Dieu a pris la mienne et pour un moment nous étions silencieux,
puis je lui ai demandé...  
« En tant que parent, quelle façon de vivre apprendriez-vous à Vos enfants? » 
Dieu a répondu avec un sourire:  
« Leur apprendre qu'ils ne peuvent forcer personne à les aimer.
Mais ce qu'ils peuvent faire, c'est avoir de l'Amour pour les uns et les autres. » 
« Leur apprendre qu'il n'est pas bon de comparer leur vie
avec celle des autres. » 
« Leur apprendre qu'il suffit de quelques secondes
pour causer une blessure profonde à ceux que l'on aime,
et que cela prend plusieurs années pour leur guérison. » 
« Leur apprendre à pardonner en pratiquant le pardon. »
 
« Leur apprendre qu'il y a des gens qui les aiment,
mais qu'ils ne savent simplement pas comment montrer leurs sentiments. » 
« Leur apprendre que l'argent peut tout acheter... mais pas le bonheur!!! » 
« Leur apprendre que deux personnes peuvent avoir la même idée
et pourtant, la voir différemment. » 
« Leur apprendre que ce n'est pas toujours suffisant d'être pardonné par les autres, mais qu'ils doivent aussi pardonner eux-mêmes aux autres. » 
« Et aussi, leur apprendre que je suis ici... Toujours... »
 
Auteur inconnu